Ile de France – Visite de la Cinémathèque – Avril 2019

Ile de France – Visite de la Cinémathèque – Avril 2019

Le 2 septembre 1936, Paul-Auguste Harlé et Henri Langlois déposent les statuts d’une association privée loi 1901, intitulée « la Cinémathèque française ». Harlé dirige une revue corporative ; Langlois, né en 1914, est un fou du 7° art qui ne pense qu’à une seule chose : sauver de la fonte les films muets qu’il vénère. En effet, les films anciens sont, tous, menacés du même sort. Le nitrate de cellulose dont ils sont faits, une fois fondu, sert à faire des peignes, du vernis, etc… Quand Langlois décide de créer sa Cinémathèque, des milliers d’œuvres exceptionnelles ont déjà disparu.

Langlois achète aux Puces ou dans des usines de récupération, pour quelques dizaines de francs de l’époque, des films nitrates qui constitueront une collection exceptionnelle.
Cet homme, débordant de qualités et de défauts, nous a laissé une des plus riches et des plus belles collections du monde : 4000 appareils, 6000 plaques de lanterne magique, 40 000 films, des millions de photos et de documents d’archives, des milliers d’affiches, de costumes, d’objets…
Grâce à lui, la Cinémathèque reste, aujourd’hui, une ruche du patrimoine cinématographique mondial.

Nous avons pu, ensuite, visiter l’exposition : « Quand Fellini rêvait de Picasso »

Dominique Lamarque (64 ILI)