Rencontre de la promo 61 à Cannes – Octobre 2019

Rencontre de la promo 61 à Cannes – Octobre 2019

Du fait des états de santé ou de contraintes familiales de certains, nous n’étions que seize à nous retrouver à CANNES suite à l’invitation de notre camarade Gérard Denis (61 ILI).

Vendredi, nous avons été fort bien accueillis à l’abbaye de Lérins par le frère Marie qui nous a fait connaître l’histoire et la vie de l’abbaye, fondée par un ermite, Honorat, en l’an 410. D’abord siège d’une communauté de laïcs, puis devenue monastère bénédictin elle a été reprise après la Révolution Française par l’ordre des Cisterciens. Actuellement 20 moines font vivre l’abbaye, vivant du fruit de leurs vignes et de leur oliveraie, tous deux très réputés car ils travaillent en agriculture raisonnée.

Cet exposé a été suivi d’une visite de l’île commentée par une personne de « Fondatio » dont chapelles et l’ancien
« Monastère-Donjon ». Au retours à Cannes un petit train nous attendait, très apprécié à nos âges, pour une visite de la croisette, Palm Beach, le vieux Cannes, visite commentée par Gérard, incollable malgré les tentatives faites par certains d’entre nous…

Le samedi 26, départ en bus pour visiter l’oliveraie du domaine de la Royrie prés de Grasse. nous avons été accueillis par le propriétaire (ancien de l’EDHEC) qui nous a partagé de façon brillante et passionnante son amour pour l’olive. Nous sommes devenus des experts de la variété niçoise : nous savons tout sur la vie des oliviers, sur leur durée de vie exceptionnelle, sur la taille pour obtenir les plus beaux fruits, sur les vilaines mouches qui attaquent les arbres, sur la meilleure façon de presser les olives etc … Nous avons fini par un apéritif dînatoire à base d’excellentes préparations salées et sucrées déclinées autour de l’huile d’olive.

Après l’huile d’autres parfums. Gérard nous avait prévu une visite des ateliers Fragonard à Grasse. Nous avons compris qu’il ne fallait pas mélanger eau de toilette, eau de parfum et parfum et surtout ne jamais parler d’eau de Cologne chez Fragonard ! Nous avons réalisé que les parfums sont faits à partir de mélanges, pardon d’assemblages d’essences différentes (entre 50 et 250) provenant de Provence et de pays exotiques. Ces assemblages sont effectués par des ‘ nez ‘, personnes très recherchées, qui déterminent les meilleures compositions.

Pour fêter notre dernière soirée ensemble nous avons partagé un apéritif au cours duquel chacun d’entre nous a reçu un cadeau souvenir suivi du repas de clôture. Un très grand merci à Bruno pour avoir initié cette rencontre, et surtout à Gérard qui nous a concocté deux jours dignes d’une agence spécialisée ainsi qu’à leurs épouses qui ont été très présentes !

Paul Piquard (61 ILI)