La Rencontre Icam 2020 sur l’IA

La Rencontre Icam 2020 sur l’IA

De nombreuses opportunités et possibilités vont se présenter avec l’IA. Néanmoins, il convient d’être vigilant sur les risques et de bien poser les questions éthiques.

Tous ces sujets seront abordés lors de cette belle Rencontre le 27 mars. Nous vous invitons à y réfléchir dès à présent et à préparer vos questions.

Deux exemples de risque :

1 – « L’économie digitale (internet, réseaux, blockchain, centres de stockage) va représenter 20% de la consommation électrique », dit Luc Julia dans « L’intelligence artificielle n’existe pas » page 277.
La masse de données à collecter pour fiabiliser les véhicules autonomes et l’imagerie médicale vont devenir insoutenables au regard des enjeux climatiques dont la prise de conscience est en forte progression. Cette économie digitale sera le troisième consommateur mondial derrière les USA et la Chine !

2 – La qualité des données et leur vulnérabilité :
Etienne Grass écrivait dans le journal « Les Echos » du 11 février 2020 que la fragilité des apprentissages par les machines est extrêmement vulnérable à de petites modifications des données (« deepfake »). Une célèbre expérimentation du MIT a montré que des modifications invisibles à l’œil nu suffisent à confondre une IA de reconnaissance d’image : entraînée à reconnaître une tortue, elle y verra de façon systématique une arme à feu ».

Au cours de notre Rencontre seront évoqués les objectifs qu’on peut donner à l’IA, dans quel cadre éthique, comment réussir ce mariage entre le numérique et l’éthique, comment encadrer de manière positive l’innovation, quelles règles faut-il mettre en place pour apporter de la confiance aux citoyens ?