Mobilisation pour l’apprentissage

Mobilisation pour l’apprentissage

Collectif – Publié le 31 août 2020

Près de 700.000 jeunes entreront sur le marché du travail à la rentrée, ou plutôt tenteront de le faire, auxquels s’ajoutent ceux qui ont perdu leur emploi au deuxième trimestre (le taux de chômage des jeunes ayant bondi de 34 % par rapport au trimestre précédent, soit plus de 156.000 jeunes). Même si toutes les entreprises doivent faire face à des difficultés économiques, elles ont le devoir de soutenir notre jeunesse pour éviter que cette génération ne soit « sacrifiée ».

Le gouvernement a pris ses responsabilités avec le Plan jeunes et diverses aides publiques avantageuses. A nous, grandes et moins grandes entreprises, de prendre les nôtres. Faisons mentir les pronostics des économistes qui estiment que le chômage des jeunes pourrait dépasser son point le plus haut, atteint en 2013 !

Ouvrir nos portes aux apprentis

Nous avons besoin des jeunes, de leurs talents, de leurs convictions, de leurs visions, de leur énergie et de leurs diversités dans tous les sens du terme. Nous avons besoin qu’ils soient forts. Et si nous les faisons grandir, c’est ensemble que nous progresserons.

La meilleure chance que nous pouvons leur offrir est de les accueillir en alternance. Longtemps décrié, l’apprentissage a récemment acquis ses lettres de noblesse. Accélérateur de compétences tant professionnelles qu’humaines, cette voie de formation connaît un succès croissant, comme les chiffres l’attestent. Cette année, 170.000 lycéens ont fait le voeu d’y entrer sur Parcoursup, et 70.000 sur Affelnet (passage au lycée).

L’apprentissage est un levier de recrutement de premier ordre, et nous ne pouvons que nous réjouir de cette nouvelle dynamique. Quels que soient le niveau de qualification ou le métier, il permet de développer rapidement un affectio societatis fort, gage d’un haut niveau d’engagement du collaborateur. Il rapproche les classes d’âge par la transmission du savoir des aînés et permet aussi de vaincre les préjugés, ouvrant plus facilement la voie à la diversité des profils. Enfin, cette formation au plus près du terrain est une réponse adaptée aux besoins des entreprises, à une époque d’obsolescence rapide des métiers.

Par cette tribune, nous nous engageons pour La Grande Rentrée de l’apprentissage et appelons à la mobilisation de tous. Ce forum digital national gratuit consacré à l’alternance, organisé par le groupe de presse professionnelle AEF Info, est ouvert aux jeunes de tous niveaux de qualification et de tous départements, y compris les DOM.

Comme nous, comme les ministères du Travail, de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur, Pôle emploi, les missions locales, le Medef, les CCI, les Opco, les CFA, les branches, mobilisez-vous ! Grandes entreprises, PME, TPE, inscrivez-vous sur cette plateforme d’entretiens d’embauche en visioconférence ou déposez uniquement vos offres sur le job-board gratuit Jeunes d’Avenirs recrut’ pour trouver vos futurs alternants et leur offrir dès maintenant l’avenir professionnel qu’ils méritent.

Les signataires : Jean-Laurent Bonnafé, directeur général de BNP Paribas ; Sophie Boissard, directrice générale du groupe Korian ; Christophe Catoir, président France et Nord Europe de The Adecco Group, président de gan France, le réseau mondial pour l’apprentissage ; Christophe Cornu, président-directeur général de Nestlé France; Philippe Darmayan, président de l’ UIMM ; Gaëtan de L’Hermite, président de Compass Group France ; Nicolas Dufourcq, directeur général de bpifrance ; Jean-Pierre Farandou, PDG de la SNCF ; Eric Fourel, président d’EY France ; Antoine Frérot, PDG de Veolia, président de l’Institut de l’entreprise ; Olivier Girard, président d’Accenture France et Bénélux; Pierre Goguet, président de CCI France ; Nathalie Jaoui, présidente du Groupe Crit ; Jean-Bernard Lévy, PDG d’EDF, président de la Fondation Innovations pour les Apprentissages ; Patrick Martin, président délégué du Medef ; Philippe Petitcolin, directeur général de Safran; Jean-Philippe Puig, directeur général-gérant du Groupe Avril ; Patrick Pouyanné, PDG de Total ; Stéphane Roussel, directeur général des opérations de Vivendi, président des Entreprises pour la Cité ; Claire Waysand, directrice générale d’Engie.