Collecte de fonds pour l’université du Liban

Chers Amis,

Chers Partenaires,

Le mardi 4 août 2020, la ville de Beyrouth et ses alentours ont été dévastés par une énorme explosion. Le bilan est très lourd. Nos pensées vont aux familles qui ont perdu un parent, qui veillent sur un blessé ou attendent le retour d’un disparu, et à toutes les victimes innocentes. Un élan humanitaire spontané a animé nos structures à l’USJ. « USJ en mission » travaille ainsi sans relâche pour venir en aide aux sinistrés.

L’Hôtel-Dieu de France, l’hôpital de l’USJ, qui a accueilli plus de 800 blessés le soir du drame, a déclenché son « plan désastre » et ses équipes sont, comme toujours, engagées au front depuis la première minute, malgré les dégâts matériels subis à l’hôpital. Les premières estimations pour les travaux de réparations s’élèvent à 2 millions de dollars (avec un déficit prévu pour l’année 2021 de 15 millions de dollars).

Pour l’USJ, 4 des 5 Campus de Beyrouth ont eux aussi connu de graves dégâts matériels. Les travaux de reconstruction et de réhabilitation de nos Campus nécessiteront plusieurs mois de travail et coûteront plus de 4 millions de dollars.

Déjà la crise économique, politique et sanitaire impactaient négativement notre budget de l’Université. On s’attend, au cas où les droits de scolarités demeurent inchangés, à un déficit d’environ 30 millions de dollars. A la rentrée de septembre, 4500 étudiants auront besoin d’une aide financière estimée à 9 millions de dollars.

De même, pour l’Hôtel-Dieu de France, il est urgent pour nous de consolider notre Fonds Social, destiné à aider les patients du COVID-19, qui n’ont pas la possibilité de se faire soigner. Nous avons déjà soigné gratuitement la moitié des patients.

Votre aide, chers amis, est vitale : elle viendra répondre aussi bien aux besoins urgents et pressants en matériel et équipements médicaux de base qu’à la réhabilitation de nos Campus.

Nous avons besoin de vous ! L’USJ et l’Hôtel-Dieu de France ont besoin de vous !

C’est cette solidarité humaine et la résistance spirituelle et culturelle qui nous sauveront, comme elles l’ont toujours fait.

Toute contribution fera la différence !

Nous vous remercions d’avance pour votre générosité et votre soutien.

Cynthia-Maria Ghobril Andrea
Directeur
Fondation USJ

Christian Makary
Président
Fédération des Associations des Anciens de l’USJ

 

Historique

2 étudiants de l’Icam Lille, Matthieu Duplay et Renaud Lauriot Dit Prevost, sont les pionniers des premiers échanges entre l’Icam et l’Université Saint Joseph. Très intéressés par la culture Libanaise, ils ont passé une année et demie à Beyrouth et ont largement contribué à créer le partenariat avec l’USJ. L’année suivante 2018/2019, ils sont été suivis par 4 étudiants Icam puis 3 autres en 2019/2020.

En décembre 2017 Olivier Du Bourblanc et Pierre Dupouët se sont rendus à Beyrouth pour construire l’accord de partenariat. Dans le même temps, ils contribuaient au démarrage du réseau des écoles d’ingénieurs jésuites dans le monde IAJES. Fadi Geara, alors Doyen de l’ESIB, école d’ingénieurs de l’USJ, a tout de suite adhéré à l’initiative et a intégré le comité de pilotage du nouveau réseau.

Nous partageons avec chacun des interlocuteurs de l’USJ une profonde amitié et proximité, fondées sur l’histoire de nos deux pays et aussi sur notre culture ignatienne partagée. Le désir d’un partenariat fort est commun.

Lors d’une 2ème visite à Beyrouth de Pierre Dupouët en 2019, les bases d’un accord de double diplôme ont été posées. Ce dernier a été entériné et signé en Juin 2020.

Pour la première fois, en septembre, une étudiante libanaise de l’ESIB va venir réaliser à l’Icam de Nantes le parcours de 2 ans vers un double diplôme. 2 étudiants Icam vont aller à l’ESIB en 2020/2021 avec la possibilité de continuer vers un double diplôme.