Le saviez-vous ? Pérennité des PME, des emplois…

Le saviez-vous ? Pérennité des PME, des emplois…

Dans l’entrepreneuriat, on entend beaucoup parler de création d’entreprise. Sous toutes ses formes.

Mais beaucoup moins du « repreneuriat » : la transmission d’entreprise. 

Lecteur : arrivé à ce stade, la lecture de ces quelques lignes vous laisse penser que la suite ne vous concerne pas… Poursuivez, s’il vous plaît… car chacun de nous peut être acteur et apporter sa contribution !

Pourtant, pour chaque entreprise TPE ou PME transmise et pérennisée, c’est d’abord le maintien de quelques emplois à quelques dizaines d’emplois qui est en jeu, par la continuité de l’activité dans laquelle s’inscrit le nouveau dirigeant, le « repreneur », à la suite du précédent entrepreneur.

C’est ensuite la création de nouveaux emplois, grâce au développement de l’entreprise, qui impacte le territoire de manière supplémentaire. Sans parler des effets également induits sur les partenaires de l’entreprise : ses fournisseurs et prestataires.

L’objectif du repreneur est d’insuffler son énergie et une dynamique nouvelle, et d’apporter un élan de croissance, en plus de son expérience et d’un renouveau générationnel. En ce sens, la transmission de l’entreprise est un acte de gestion des plus vertueux.

Au total, l’enjeu de la transmission d’entreprise en termes d’emplois et de dynamique économique est beaucoup plus impactant dans « les territoires » que beaucoup d’autres formes entrepreneuriales. Une multiplicité d’actions « colibri » … et finalement un effet boule de neige !

Et pourtant… c’est un sujet qui a souvent du mal à trouver « sa voie » en raison de la forte et légitime discrétion dont il doit être entouré.

Lecteur : … cela te concerne-t ’il ? … Et oui ! … Comment … ?

Le plus difficile pour un repreneur en recherche d’une entreprise – et il y en a parmi les alumni Icam –  est de rencontrer des cédants, et in fine « son » cédant : 

  • un dirigeant d’entreprise qui a envie que l’histoire de l’entreprise se pérennise, que les clients et les collaborateurs poursuivent les liens qui ont été tissés, que les produits et services rendus continuent à se développer, que les valeurs de l’entreprise perdurent,
  • un dirigeant qui a envie de « passer la main » à quelqu’un qui saura s’inscrire dans cette continuité, en apportant ce degré de renouveau,
  • un dirigeant qui souhaite retirer le fruit de ce qu’il a fait de son entreprise au travers d’une transmission à une juste valeur financière,
  • mais aussi un dirigeant, qui est peut-être fatigué par les années qui s’accumulent, par les complications supplémentaires de cette période covid, par les difficultés nouvelles que peuvent représenter certaines transformations sociétales…

… et un dirigeant qui ne va certainement pas exprimer cette éventuelle transmission ouvertement, et qui voudra encore moins que ses clients, collaborateurs, fournisseurs ou autres ‘parties prenantes’ ne le perçoivent, au risque de fragiliser l’entreprise.

Même si vous n’êtes pas ce dirigeant … vous pouvez faire quelque chose.

Car ce dirigeant – si ce n’est vous – est peut-être votre ami, votre voisin, beau-frère ou cousin éloigné, ou même celui que vous avez croisé dans votre cercle de relations… Ou cette personne dont vous a parlé ce commerçant chez qui vous avez vos habitudes, ou auquel ce collègue de votre club de sport ou de musique fait régulièrement allusion … et qui d’une manière ou d’une autre exprime que « le moment est peut-être venu » … s’il trouvait la bonne personne.

La mise en relation de ce dirigeant, en toute confidentialité, avec de potentiels repreneurs est de nature à ce que cette nouvelle page s’écrive. 

Et chacun de nous est susceptible d’être le maillon d’une chaîne entre un « cédant » et les repreneurs individuels qui existent au sein des Alumni Icam. Il suffit de proposer cette mise en relation par le biais de Philippe de Jenlis (76 ILI) ou de Philippe Leroux (90 ILI), qui s’efforcent d’animer l’entrepreneuriat, dont la reprise d’entreprise, au sein des Alumni Icam.

Etes-vous convaincu que vous avez ce pouvoir ?

Contacts

Philippe de Jenlis (76 ILI)
Mail : philippe.dejenlis@orange.fr
Portable : 06 26 27 40 48

Philippe Leroux (90 ILI)
Mail : philippe.leroux@fondationavril.org
Portable : 06 68 59 20 10

Louis de Montety (81 ILI)
Mail : louis.de-montety@icam.fr
Portable : 06 37 67 07 57

Rédacteur
Pascal Vandame (87 ILI), en processus de reprise

Icam à vie

Icam à vie

Vous avez été près de 800 à vous inscrire à cette plateforme,

7 d’entre vous se sont connectés chaque jour,

Chaque utilisateur a passé 5 heures sur la plateforme,

72  ont obtenu le certificat d’introduction à l’intelligence artificielle.

De nouveaux contenus sur le management du travail ont été introduits sur le plateforme par l’équipe de Chaire sens et Travail.

D’autres sont en cours de réalisation à Lille, Toulouse et la Roche sur Yon sur « Management et écologie intégrale » , Management et Intelligence Artificielle, La transition bas carbone des entreprises ».

Nous préparons également une série de podcasts sur le numérique.

Pour fêter tout cela, nous proposons à tous ceux qui veulent de se connecter :

 Bonne formation !
L’équipe « Icam à vie »

Inscrivez-vous au prochain Networking en ligne “Find Your Cofounder”

Inscrivez-vous au prochain Networking en ligne “Find Your Cofounder”

Si vous voulez entreprendre mais que vous n’avez pas d’idée, si la création d’entreprise ou la reprise vous intéresse, si vous voulez créer une entreprise mais pas tout seul(e), participez au prochain Networking en ligne organisé par « Find your cofounder” le mardi 4 mai de 18h à 21h.

Cliquez ICI obtenir les billets et indiquez ce code Icam Alumni qui vous permet de s’inscrire gratuitement : 1cam. L’événement aura lieu sur la plateforme hopin.to : vous pouvez d’ores et déjà créer votre profil.

Tous les types de profils sont bienvenus : CEO, CTO, commerciaux, operations, IA, experts…

Savoir me vendre

Savoir me vendre

Je viens d’Inde, après avoir fini mon diplôme d’ingénieur à LICET, j’ai intégré l’Icam Lille dans la promotion 118 en 2016-2018.

Depuis j’ai deux années d’expériences dans le secteur automobile (pour groupe PSA) en tant que référent technique au département montage de systèmes aide à la conduite. Mes projets ont été arrêtés à cause de la crise sanitaire.

Depuis le mois de décembre 2020, je suis à la recherche d’un nouvel emploi. Aujourd’hui je suis ravi de vous partager mon expérience d’avoir participé à rebondir Icam organisé par Catherine DUSSART (82 ILI) et Pierre-Alexandre PERRIN (111 ILI).

Dans la session j’ai beaucoup apprécié les échanges avec Sandrine KIRKLAR – ECAM 97 et directrice de ADH Groupe, conseil en ressources humaines – les conseils donnés par Catherine et Pierre et les idées d’autres participants.

De façon concrète, cela m’a incité à alléger mon CV, le rendre plus précis, concis et donc plus percutant. Sandrine a expliqué le point de vue du recruteur et ses attentes, en particulier à la fin de l’entretien au moment du « avez-vous des questions ? ».

Cette session m’a permis d’avoir des clés pour communiquer de manière simple et directe avec mon réseau par téléphone, mail et à utiliser LinkedIn.

Ils m’ont permis de mieux comprendre l’actualité, comment me vendre et réagir lors d’un entretien et la session m’a également permis d’élargir mon réseau professionnel.

Je ne suis pas loin de ma réussite.

Arputha-Infant WILLIAMS (118 ILI)
Ingénieur chez Segula Technologies

Sessions Emploi-Carrière 2021

Sessions Emploi-Carrière 2021

A l’occasion de la session Point-Carrière du 19 et 20 mars, l’Association a pu accueillir 10 participants dans des locaux de co-working à Paris. Une session d’autant plus intense qu’elle se déroulait en présentiel. La seconde partie de la session est prévue les 28 et 29 mai et nous avons hâte de nous retrouver !

Les sessions suivantes

Nouveauté : la session Point Carrière arrive à Toulouse les 7/8 mai et 11/12 juin !
Informations et inscriptions

– Rebondir pour la recherche d’emploi : le vendredi 3 septembre 2021

– Point Carrière : les 8-9 octobre et 19- 20 novembre 2021

Nous sommes à ton écoute, sur les questions d’Emploi ou de Carrière :
– Par téléphone au 01.53.77.22.22
– Par mail sur emploicarriere@ingenieurs-icam.fr

Prochaine session Point-Carrière

Prochaine session Point-Carrière

L’association t’accompagne grâce à une session de coaching collectif.

Tu veux prendre du recul et réfléchir à ton projet professionnel ? Inscris-toi ICI à la session Point-Carrière qui se déroule en 2 parties :

– Du vendredi soir 18h le 19 mars au samedi soir 18h le 20 mars 2021
– Du vendredi soir 18h le 28 mai au samedi soir 18h le 29 mai 2021

Les deux week-ends sont prévus en présentiel à Paris si les circonstances le permettent, afin de faciliter les échanges. Si nécessaire, elles se feront en distanciel.

Les sessions suivantes :

– Rebondir pour la recherche d’emploi : le vendredi 3 septembre 2021

– Point Carrière : les 8-9 octobre et 19- 20 novembre 2021

Nous sommes à ton écoute, sur les questions d’Emploi ou de Carrière :
– Par téléphone au 01.53.77.22.22
– Par mail sur emploicarriere@ingenieurs-icam.fr

Création d’entreprise – Holiworking

Création d’entreprise – Holiworking

Gaël Brisson (95 INA), ingénieur Icam et multi-entrepreneur, a créé Holiworking, une startup nantaise qui réinvente les modes de travail.

Holiworking, c’est une solution packagée permettant aux collaborateurs en poste de partir 6 mois ou 1 an à l’international, tout en continuant à travailler pour leur entreprise. Cette offre comprend de multiples avantages autant pour le collaborateur que pour son entreprise.

Pour les collaborateurs, c’est l’opportunité de vivre une expérience unique à l’international tout en conservant leur job à leur retour, une immersion favorisée par un coach dans le pays de destination c’est aussi la mise en place d’un cadre contractuel adapté et sur mesure (visa, assurance, couverture prévoyance, etc.).

Pour les entreprises, c’est une solution de fidélisation et de recrutement de talents, un boost de la marque employeur, un coworking à disposition pour les collaborateurs, mais surtout Holiworking, c’est sans surcoût.

L’équipe Holiworking est composée d’anciens expatriés, tous convaincus des bienfaits de l’expatriation à l’international, dont Myriam Plouzennec (98 INA), responsable RH et commercial, qui a vécu dans 11 pays différents.

Gaël Brisson a souhaité concilier expatriation courte et télétravail dans une offre clé en main, encore inexistante sur le marché. Un projet ambitieux qui saura séduire tous les salariés éprouvant le besoin de rompre avec leur quotidien et découvrir le monde.

https://www.holiworking.com/

Retour sur les sessions Emploi-Carrière de janvier

Retour sur les sessions Emploi-Carrière de janvier

Le 8 janvier, la session Rebondir a accueilli 14 participants. Première session de l’année en distanciel : un plaisir de se retrouver !

Le 12 janvier, une session spéciale pour jeunes diplômés : 17 présents dont 4 personnes de la 119. Echanges sur les bonnes pratiques, simulations d’entretiens pour les jeunes diplômés menés par des bénévoles de l’équipe Emploi Carrière et des alumni…

Merci à nos intervenants extérieurs, Sandrine KIRKLAR (ECAM 97) du cabinet ADH Recrutement et Guillaume DIAIS (97 INA) du cabinet EDIFICE.

Merci à tous les bénévoles qui donnent de leur temps pour les jeunes diplômés : Gaël LE DUC, Clément Parigot, Ingrid SOUM, Yannick Bouleau, Michel Gaste, Olivier Delattre, Emmanuel Brunet-Rio, Emmanuel Vallart, Katell Hervouet, Stéphane Vidon…

Nous souhaitons à tous les participants de trouver rapidement le poste idéal !

L’association t’accompagne grâce à une session de coaching collectif

L’association t’accompagne grâce à une session de coaching collectif

L’association t’accompagne grâce à une session de coaching collectif. Tu veux prendre du recul et réfléchir à ton projet professionnel ? Inscris-toi à la session Point-Carrière qui se déroule en 2 parties :

– 1ère partie du vendredi 19 à 18h au samedi 20 mars 2021 18h

– 2ème partie du vendredi 28 à 18h au samedi 29 mai 2021 18h

Les 2 week-end sont prévus en présentiel à Paris si les circonstances le permettent pour faciliter les échanges . Si nécessaire, elles se feront en distanciel.

Informations et inscriptions

Le nombre d’apprentis a battu un nouveau record cette année malgré la crise

Le nombre d’apprentis a battu un nouveau record cette année malgré la crise

Par Alain Ruello – Publié le 10 déc. 2020

Le chiffre n’est encore que provisoire, mais la conclusion, elle, ne fait pas de doute : avec 420.000 contrats signés depuis le 1er janvier dans le secteur privé, contre 353.000 l’année dernière, le millésime 2020 de l’apprentissage s’annonce meilleur que celui de 2019 qui avait déjà atteint un sommet. Personne il y a quelques mois encore n’aurait parié sur une telle hausse de 19 %, soit 67.000 jeunes de plus. « Record pulvérisé », s’est réjouie la ministre du Travail, Elisabeth Borne.

Il le sera d’autant plus que le résultat définitif risque d’être supérieur car un certain nombre de contrats sont encore en cours d’enregistrement. « Cela correspond aux tendances qui nous remontent des CFA et des branches professionnelles », précise-t-on au ministère du Travail.

Effet prime

La raison principale d’un tel succès tient à la très généreuse prime à l’embauche des apprentis décidée cet été (5.000 euros pour un mineur, 8.000 pour un majeur) qui a sauvé la rentrée. Quand bien même ces montants ont créé un effet d’aubaine, les employeurs ont été au rendez-vous malgré la crise. « On ne s’attendait pas à un tel chiffre », reconnaît la présidente de la Fédération nationale des directeurs de CFA, Roselyne Hubert.

Cette aide, paradoxalement, aurait pu tempérer les efforts des CFA pour démarcher les entreprises, ce qui n’a visiblement pas été le cas, renforçant ainsi la dynamique. En les laissant complètement libres de développer leurs sections d’apprentissage sans avoir à attendre le bon vouloir des régions, la réforme de 2018 les a aussi incités à se dépasser, malgré un surcroît de charge administrative unanimement pointé du doigt parmi les intéressés. La décision de laisser les CFA ouverts durant le deuxième confinement a joué également.

Problème de financement

Pour exceptionnelle qu’elle soit, la hausse du nombre de contrats d’apprentissage attendue cette année provient aussi de la poursuite de la bascule des contrats de professionnalisation, l’autre voie de la formation par alternance. Un transfert d’embauches classiques en CDI ou CDD, voire de stages, n’est pas exclu non plus.

« L’enjeu maintenant est d’assurer la continuité des parcours et d’éviter les décrochages ou les ruptures de contrats », estime Roselyne Hubert, compte tenu de la fragilité financière de certains jeunes ou de certaines entreprises. L’autre enjeu, global celui-là, sera d’assurer que France compétences, l’organisme national qui répartit les cotisations formation des entreprises, dispose d’assez de ressources pour financer un tel afflux de formations.

L’un des leviers, qui consiste à baisser les niveaux de prises en charge des diplômes, n’interviendra qu’à la rentrée de 2022 . Côté recettes, il est exclu de ponctionner davantage les employeurs. Il est donc probable que l’Etat soit amené à remettre la main à la poche d’autant que le projet de loi de Finances pour 2021 oblige France compétences à équilibrer ses comptes à terme. « Plusieurs leviers peuvent être mobilisés dans le cadre d’une concertation avec les partenaires sociaux et les régions », toujours selon le ministère du Travail.