Ile de France – Visite de la Cinémathèque – Avril 2019

Ile de France – Visite de la Cinémathèque – Avril 2019

Le 2 septembre 1936, Paul-Auguste Harlé et Henri Langlois déposent les statuts d’une association privée loi 1901, intitulée « la Cinémathèque française ». Harlé dirige une revue corporative ; Langlois, né en 1914, est un fou du 7° art qui ne pense qu’à une seule chose : sauver de la fonte les films muets qu’il vénère. En effet, les films anciens sont, tous, menacés du même sort. Le nitrate de cellulose dont ils sont faits, une fois fondu, sert à faire des peignes, du vernis, etc… Quand Langlois décide de créer sa Cinémathèque, des milliers d’œuvres exceptionnelles ont déjà disparu.

Langlois achète aux Puces ou dans des usines de récupération, pour quelques dizaines de francs de l’époque, des films nitrates qui constitueront une collection exceptionnelle.
Cet homme, débordant de qualités et de défauts, nous a laissé une des plus riches et des plus belles collections du monde : 4000 appareils, 6000 plaques de lanterne magique, 40 000 films, des millions de photos et de documents d’archives, des milliers d’affiches, de costumes, d’objets…
Grâce à lui, la Cinémathèque reste, aujourd’hui, une ruche du patrimoine cinématographique mondial.

Nous avons pu, ensuite, visiter l’exposition : « Quand Fellini rêvait de Picasso »

Dominique Lamarque (64 ILI)

Ile de France – Visite du nouveau Tribunal de Grande Instance de Paris – Mars 2019

Ile de France – Visite du nouveau Tribunal de Grande Instance de Paris – Mars 2019

C’est à la Porte de Clichy, sur une friche industrielle provenant des anciens ateliers et gare aux marchandises de la SNCF, que la ville de Paris a installé un immense bâtiment regroupant les différents tribunaux autrefois dispersés dans le cœur de la ville.

Plus de 2000 personnes travaillent dans ces locaux et seulement les premiers étages sont accessibles au public, c’est-à-dire d’abord et avant tout aux salles d’audience. Théoriquement tout individu est susceptible d’assister à une audience sauf si un huis clos est prononcé comme ce fut le cas pendant notre visite et ce pour la comparution de Bernard Tapie.

La salle des pas perdus est impressionnante dans ses dimensions et sa décoration et, malgré la foule qui y circule, extrêmement silencieuse ; on est loin d’un hall de gare !…

Notre guide nous a abreuvés d’anecdotes qui ont rendu cette visite particulièrement intéressante.

Dominique Lamarque (64 ILI)

Ile de France – Conférence : la place de l’homme dans la transition énergétique – Février 2019

Ile de France – Conférence : la place de l’homme dans la transition énergétique – Février 2019

Un sujet de grande actualité nous a réuni (une trentaine ) autour de 2 conférenciers ingénieurs ECAM qui, grâce à un long travail de préparation, ont réussi à nous faire, en 45 minutes, «l’état de l’art » sur des sujets aussi complexes que l’ intelligence artificielle ,l’évolution du numérique et leurs débouchés, en nous reportant, en rafale, à des dizaines d’extraits de vidéos, de produits, de statistiques et d’extraits d’interviews de spécialistes. Un feu d’artifice qui nous a laissé groggy sur les possibilités de volume d’informations traitées, stockées, de vitesse de traitement, de performances ! Hallucinant…

La 2° partie a été consacrée à un débat très animé sur les conséquences majeures attendues sur l’emploi, la santé et l’éthique. Nous n’avons pas épuisé le sujet !… Mais nous sommes repartis avec de nombreux sites références pour aller plus loin sur chacun des thèmes…

Ile de France – Musée des arts Forains – Janvier 2019

Ile de France – Musée des arts Forains – Janvier 2019

Par une froide matinée de janvier, 50 membres de la famille ECAM/Icam : ingénieurs, conjoints et enfants (19), sur 3 générations s’étaient donné rendez-vous devant le Musée des Arts Forains, Cour St Emilion, à Bercy.

Un lieu fantastique nous attendait, lequel ressemble, parfois, à la caverne d’Ali baba avec des personnages, des animaux qui s’animent et nous transportent au son des musiques du siècle dernier et même avant, sous la férule d’une guide exubérante. Des voix et des morceaux, des décors qui rappelèrent aux plus anciens les moments heureux de leur enfance. Mais évidemment, ce furent les nombreux manèges qui ravirent les uns et les autres. Chacun participa, bien assis dans un char ou sur un cheval. Chacun a pu se mesurer à des camarades, que ce soit dans la course de chevaux, la course des garçons de café (on a pu constater sur les visages, la détermination de certains grands ou petits) et dans le clou, un manège mu par une vingtaine de participants cyclistes emportant, tel un cyclo-pousse, de nombreux promeneurs dans une ronde extraordinaire et rapide (un groupe de pompiers aurait, paraît-il, atteint 85 km/h) .

Un vrai grand plaisir partagé de la famille ECAM/Icam : anciens, jeunes ou très jeunes.

 

 

Ile-de-France – Chantier de Génie Civil à St Ouen – Octobre 2018

Ile-de-France – Chantier de Génie Civil à St Ouen – Octobre 2018

Tous les parisiens ou banlieusards voient s’installer, en surface, de nombreux baraquements, bureaux de chantier qui, souvent, bloquent la circulation. C’est le chantier du Grand Paris qui se met en œuvre mais aussi le prolongement de certaines lignes de métro.

Laurent Buissart (104 IT) nous avait conviés à visiter le chantier qu’il dirige pour Vinci, en l’occurrence le prolongement de la ligne 14 et, plus précisément, la station créée sous la station St Ouen du RER C. Une longue introduction avec des plans et des photos nous a permis de comprendre la complexité de ce chantier réalisé sous une station en activité. Une prouesse technique. Quelques bottes, casques et vestes nous ont permis, par des escaliers provisoires, d’atteindre, à 25m sous terre, grâce à Laurent et un deuxième guide, la cathédrale du chantier en plein travail. Difficile à décrire mais vraiment très impressionnant !… Nous avons pu constater, en particulier, l’utilisation de la technique de la congélation des terres. Remontés en surface, les 33 Icam et Ecam admis ont pu prendre un excellent repas commandé par Laurent en échangeant longuement sur ces travaux de génie civil qui se développent sous nos rues et auxquels nous n’avons pas accès.

Merci Laurent et bravo. Les Icam et ECAM peuvent, aussi, prendre de belles responsabilités en sous- sol !…

Ile-de-France – Seine musicale – Octobre 2018

Ile-de-France – Seine musicale – Octobre 2018

Comme chaque année, La Seine musicale à Boulogne-Billancourt est devenue un « must» qui attire un bon nombre d’Icam et d’ECAM. Nous étions plus de 50 ce 30 Octobre… Nous avons pu, tout d’abord, visiter cet ensemble, avec les 2 principaux centres d’intérêt que sont les auditoriums dont le plus grand peut contenir plus de 4 000 spectateurs. Nous avons, aussi, découvert des salles de répétition, des salles d’enregistrement…C’est immense ! Le soir, nous avons assisté à un spectacle assez particulier puisqu’il s’agissait de l’interprétation de la musique originale du célèbre ballet de Tchaïkovski  Casse-Noisette  par le Ballet National de Chine. Cette fusion inédite a été un vrai succès…

Dominique Lamarque (64 IL)